Creative eLearning Design

Miranda Rocca-Circelli

Depuis l’avènement de la société moderne, l’accès d’une personne à l’éducation et à la formation est souvent facilité ou entravé par le coût, l’âge, la langue, la situation sociale, le sexe ou la distance. Heureusement, l’apprentissage est devenu davantage un droit qu’un privilège, et les progrès technologiques du XXIe siècle éradiquent encore plus les obstacles à l'apprentissage et permettent aux étudiants d’accéder à des cours en ligne dans tous les types de carrières et de professions. Miranda Rocca Circelli, propriétaire de Creative eLearning Design à Sudbury, a compris le potentiel de l’apprentissage en ligne et a fondé son entreprise en 2009 pour apporter ces nouvelles possibilités dans le Nord de l’Ontario.

En ligne, ça va tout aussi bien

Avec une superficie supérieure à celle de bien des nations souveraines, le Nord de l’Ontario regorge de communautés isolées dont les étudiants peuvent bénéficier de la commodité de l’éducation en ligne. Au lieu de migrer vers les centres urbains, les jeunes peuvent apprendre un métier sans quitter leur collectivité. C’est ce qui a inspiré Miranda à fonder Creative eLearning Design; elle voulait aider les communautés rurales à garder leur jeunesse en lui offrant des possibilités d’enrichissement et d’apprentissage près de chez elle.

« Grâce à l’infrastructure à bande large édifiée récemment et étant donné la taille de nos communautés, il n’y a pas de raison de ne pas créer ces possibilités en ligne qui peuvent profiter à tout le monde » affirme Miranda.

Miranda est elle-même bénéficiaire d’une éducation en ligne. Elle a en effet obtenu sa maîtrise de l’Athabasca University en Alberta par la formation à distance et a donc été bien placée pour constater l’efficacité des programmes en ligne. Elle a décidé peu après que davantage de gens, surtout ceux du Nord, pourraient vraiment profiter de ce type d’expérience d’apprentissage.

La bonne pédagogie

Creative eLearning Design est une entreprise d’expertise-conseil et de gestion de l’éducation. Qu’il s’agisse d’évaluer le contenu de la formation et d’améliorer son caractère pédagogique ou de créer un programme d’études plus invitant, la société vise à donner aux étudiants et aux employeurs de nouveaux outils d’apprentissage pour le lieu de travail. Le rôle de Miranda est de gérer la présentation et la conception des documents ainsi que la facilité d’assimilation de la matière. Le but est de créer un environnement interactif qui apporte à chacun une expérience uniforme et engageante, peu importe l’animateur de la formation.

« Mon travail ne consiste pas seulement à prendre du contenu et à le mettre en ligne avec une tonne de multimédia. Je dois créer un plan stratégique qui répond aux buts des entreprises et aux besoins de leurs étudiants, explique-t-elle. Il faut vraiment être expert. C’est comme aller voir une infirmière pour se faire opérer du cœur; vous ne feriez pas cela. Même si les infirmières ont beaucoup de connaissances, ce ne sont pas des expertes dans le domaine. »

En plus de la multitude d’avantages que les étudiants retirent des cours en ligne, il y en a certains autres pour les entreprises qui font appel à une société comme celle de Miranda. En créant des programmes de formation conçus pour Internet, les employeurs peuvent utiliser des ressources interactives qu’ils ne pourraient autrement pas offrir aux étudiants dans une salle de classe typique. La prestation de ces programmes en ligne signifie également que les employés reçoivent tous le même contenu, ce qui n’est pas le cas quand on recourt à différents enseignants.

« Dans un module d’apprentissage bien fait, le contenu devrait être présenté de sorte que vous ne vous demandiez pas ‘Comment puis-je apprendre cela?’. C’est une perte de temps et ce n’est pas très productif » explique Miranda.

La leçon de commerce

Mirande ne planifiait pas à l’origine faire une carrière de propriétaire d’entreprise. Après plusieurs expériences de travail peu impressionnantes, elle a pris la décision de se mettre à son compte en 2009 et a été ravie d’apprendre qu’il existait des programmes qui appuyaient sa vision des affaires.

« J’ai appris l’existence de la SGFPNO et j’ai présenté une demande au Programme des jeunes entrepreneurs du Nord de l’Ontario. Je pense que c’est un magnifique incitatif parce que ces fonds m’ont apporté une aide financière et morale. C’est bon d’avoir du soutien financier, mais la confiance de la SGFPNO dans ma vision a revêtu une importance énorme pour moi. »

Miranda passe maintenant le plus clair de son temps à réseauter avec des clients pour leur faire connaître tout ce que son entreprise peut fournir. Si une tâche est trop grosse pour son entreprise, elle est toujours prête à s’allier à d’autres pour créer une solution. Cette approche ouverte l’amène à travailler avec une foule de clients locaux des secteurs privé et public comme Centraide des districts de Sudbury et de Nipissing, Vale, le Collège Cambrian, l’Université de Sudbury et Regent Auto Body. Son but est de prendre de l’expansion et de devenir le fournisseur par excellence pour la conception et la mise en œuvre de programmes d’études dans le Nord de l’Ontario. Au cours des prochaines années, elle a l’intention d’agrandir son entreprise pour en faire un organisme qui peut aider les secteur privé et public à concevoir des possibilités plus efficaces de formation et d’éducation.

Elle estime « qu’il est très gratifiant de voir quelqu’un qui accepte vos visions. La rencontre avec la présidente du Collège Cambrian a été un moment déterminant pour mon entreprise. C’était une personne influente qui approuvait mes idées ».

 

Pour en savoir plus sur nos programmes, s'il vous plaît visitez www.nohfc.ca/fr/programmes.